Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les tribulations d'Éric Dubois- Journal.

VIE ET MORT D'UN POETE DE MERDE- SYLVAIN COURTOUX AND FRIENDS- EDITIONS AL DANTE

16 Février 2010, 10:37am

Publié par ERIC DUBOIS

Scan10041Scan10042



C'est de la merde ! J'avais écrit  cela , sur le site Libr-critique.com, il y a quelques années, à propos des  vidéos-chansons de Sylvain Courtoux  toujours visibles sur Dailymotion et Youtube.
J'avais eu une réaction épidermique, au premier degré. Sylvain Courtoux chante faux, ses paroles sont lamentables et ses musiques caricaturales. L'écouter est éprouvant. Est-ce l'effet recherché?
Sylvain Courtoux écrit, compose,chante, joue et réalise comme il est dit dans le livret de ce CD atypique, étrange, avec ses chansons au second ou troisième degré, décalées, injurieuses,"blasphématrices".  Sylvain Courtoux est punk, méchant, pas politiquement correct, c'est un poète de merde! Ses textes sont ignoblement réalistes, ses musiques, des compositions dignes des pires années 80, des samplings techno improbables. Sylvain Courtoux est un "poète sonore."  Sa démarche est conceptuelle.  A noter certaines chansons dont les paroles ont été écrites par Laure Limongi et Emmanuel Rabu.
"Vie et mort d'un poète de merde" c'est l'histoire d'un poète raté, schizophrène, qui cherche la reconnaissance.

"J'ai passé du temps à écrire ces conneries
Le soir dans mon lit, à faire de la poésie
Ca passait le temps, mais je ne sais pas pourquoi
Les textes envoyés, ça marchait pas

Devenir poète, être chez Gallimard
C'était un rêve chouette, mais y en a qui se marrent
J'aurais voulu être un putain de poète
Non subventionné, ça ne marchait pas..." dans "La poésie est ma petite amie" ( Sylvain Courtoux)

C'est l'histoire d'un poète Rmiste, malade, qui prend des cachetons, qui vit mal, qui aime mal  et qui voudrait réussir.

"J'ai un putain d'égo et ça se pèse au kilo
J'suis hyper prétentieux,
Franchement à part moi y a pas mieux
J'aspire à l'infini, je sauverai la poésie
Et je me sens surtout prêt à passer à la télé..." dans "Putain d'égo"
(Sylvain Courtoux)



C'est une entreprise d'auto-flagellation masochiste, qui tire à boulets rouges sur le milieu de la poésie, certains auteurs reconnus et certains éditeurs.  Reste à savoir si au bout du compte cela a un sens au-delà d'un parti-pris esthétique évident ou bien si c'est  "provocateur" pour exclusivement attirer l'attention. Je vous laisse juge.





ERIC DUBOIS


"Vie et mort d'un poète de merde" Sylvain Courtoux and friends. Cd et livret , 17 chansons. Editions Al Dante. Prix : 19 €




http://www.al-dante.org/content/view/84/

Commenter cet article

José Le Moigne 16/02/2010 17:18


J'irais voir pour juger.