Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les tribulations d'Éric Dubois- Journal.

UNITE 14 - LAURENCE BOUVET- EDITIONS L'HARMATTAN

22 Décembre 2010, 15:52pm

Publié par ERIC DUBOIS

J'aimerais partager avec tous nos auditeurs mon goût prononcé pour la Poésie qui ne date pas d'hier mais de l'enfance quand j'apprenais à l'école des récitations. A l'heure où les grands médias braquent leurs caméras, leurs micros sur les lauréats 2010 des prix Goncourt, Renaudot, Médicis, Fémina etc...écrivains certes, mais avant tout romanciers, j'aimerais aussi qu'on parle un peu de nos poètes, vivants, contemporains. Je sais qu'un poète connu est un poète mort, je l'ai entendu dire de je ne sais plus qui mais faites donc un micro-trottoir sauvage, interviewez dans la rue ,le chaland lambda, le monsieur et la madame tout le monde et demandez-leur de citer des poètes connus... Vous entendrez dans le meilleur des cas des noms comme Hugo, Aragon, Baudelaire, La Fontaine,Eluard ou Rimbaud...Je doute fort qu'on vous cite des poètes contemporains,encore vivants, à moins de tomber sur un amateur de Poésie ! On n'aime pas la Poésie parce qu'on la trouve surannée, un peu trop mièvre, sentimentale, trop compliquée, hermétique. On n'aime pas la Poésie parce qu'on ne la connaît pas et parce que les grands médias ne relaient pas suffisamment les informations la concernant. La Poésie est un genre noble de la Littérature, longtemps le premier, avant que le Roman ne la supplante. Elle dit aussi des choses de notre époque, de notre humanité commune. Les poètes ne sont pas des collectionneurs maniaques de vers et de rimes, de métaphores et d'effets stylistiques, comme on enfile des perles ! Ce sont aussi des personnes avec une sensibilité particulière, des citoyens avec des opinions, des catalyseurs de notre temps, des éponges de nos humeurs, de nos larmes , de nos joies, des antennes de nos frustrations, de nos échecs, de nos conquêtes et de nos réussites. Laurence Bouvet est une jeune poète contemporaine qui vient de sortir son troisième recueil de poèmes chez L'Harmattan intitulé « Unité 14 ». En 2007, elle avait publié « Mélancholia Si » aux éditions Hélices et en 2009 « Traversée obligatoire » chez L'Harmattan sans oublier en 2005 « Spiritualités » en collaboration avec Rosemay Nivard et le regretté Pierre Maréchaux, publié aux éditions Vert-Galant. Laurence Bouvet avait remporté en 2005 le Prix Arthur Rimbaud de la Société des Poètes Français. Elle publie aussi des textes dans de nombreuses revues littéraires comme Les Cahiers du Sens, Esprits Poétique, Vivre en Poésie, Francopolis etc... Elle est aussi, pour étayer notre propos, psychologue clinicienne et psychanalyste. Elle est donc au plus intime de l'être, témoin de ses affres. Dans UNITE 14 elle écrit sur la folie, sur celles et ceux qui en souffrent, sur l'hôpital psychiatrique. Son livre est dédié à Camille Claudel, internée les dernières et longues années de sa vie. Laurence Bouvet écrit ceci ( en quatrième de couverture ) : « Si Camille Claudel revenait pour témoigner de son internement, du chemin parcouru entre le désir et le délire, entre le surgissement de son génie et le tarissement de son art, si les mots avaient été sa matière première, si sa parole n'était restée interdite, si Camille Claudel avait été poète... Ce recueil tente d'approcher l'expérience intime de la limite entre la réalité et la perte de celle-ci. Limite fragile que le poète, identifiée à l'artiste captive, sait être une source vive tout autant que cet effroi entrevu aux confins du vacillement subjectif. » On ne sort pas indemne d'une telle lecture. Laurence Bouvet sait mettre des mots sur un tel sujet ,par empathie, elle y parvient par la violence de certaines images, la syntaxe tordue, maltraitée de certains poèmes, l'emploi de l'italique pour donner la paroles à ces âmes errantes, au bord du gouffre, le tout dans un ensemble construit , qui emporte l'adhésion du lecteur et qui claque dans son esprit comme une porte battante d'une chambre condamnée à l'isolement thérapeutique. Il y aurait encore beaucoup de choses à dire à propos de ce livre, riche en images, en sensations, émotions...Et l'usage de ce « Vous » qui court d'une page à l'autre, dans un dialogue empathique entre l'auteur et l'autre, le patient, le malade, nous parle et parle sans doute de « Nous » aussi car personne n'est à l'abri d'une chute de l'être. Nous sommes aussi des malades en puissance. Ne l'oublions pas ! Personnellement, j'ai retrouvé dans ce livre, des choses vécues.



ERIC DUBOIS


Scan10134



Unité 14
Laurence Bouvet
Editions L'Harmattan
Prix : 12.50 €


http://www.editions-harmattan.fr



( Chronique lue dans l'émission "Le lire et le dire"



du 21 décembre 2010


sur Fréquence Paris Plurielle
- 106.3 fm Paris )





 

Laurence Bouvet est née à Saint-Mandé dans le Val de Marne en 1966. 
Psychologue de formation et psychanalyste, elle écrit depuis l’âge de 18 ans.










Commenter cet article