Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les tribulations d'Éric Dubois- Journal de poésie.

TEXTE DE 32 OCTOBRE- LES VASES COMMUNICANTS DE NOVEMBRE 2013

1 Novembre 2013, 00:00am

Publié par ERIC DUBOIS

 

Ce mois-ci , dans le cadre des Vases Communicants , le blog "Les tribulations d'Eric Dubois " accueille un texte de 32 Octobre ( merci ).

 

 

 

 

Dans le cadre des vases communicants de novembre 2013

 

Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre...

 

 

Éric Dubois a bien voulu recevoir mes mots. Une récidive, j’étais déjà venue là en avril 2012.

Monsieur Châ se porte toujours aussi bien, Milan-Alexis écrit, dessine, peint, joue au foot, pleure parfois, chante et danse. C’est dans son dos que Monsieur Châ se cale le plus souvent maintenant.

 

Je préfère toujours me cacher derrière ce nom, 32 Octobre.

J’aimerais avoir le temps d’écrire plus plus, que mes mots sortent directement de mes doigts vers mon ordinateur.

2014 arrive, je vais prendre une bonne résolution : prendre le temps de poser mes mots tous les jours, tous les jours.

 

Ma devise n’a pas changé : «  Écrire pour avancer et partager ».

 

 

Trop tôt…

 

Je pousse la porte, la grande porte qui n’est fermée que la nuit. Elle est ouverte, pour l’automne et l’hiver, entre 9 et 17 heures. Le temps s’allonge, le reste de l’année, un tour de cadran de 8 à 20 heures.

 

Mais c’est la nuit que j’aurais voulu y aller pour ne pas être dérangée, ne pas interrompre les conversations sans fin qui s’y tiennent.

 

Mais, je suis restée trop peu de temps et je n’ai foulé que le sol de celui du Sud.

 

J’ai vu l’herbe trop verte, nourrie des cendres de ces chers disparus.

 

J’ai vu les oiseaux picorer au pied des grands arbres, si grands que j’en ai oublié le nom.

 

J’ai suivi le chemin du Souvenir entre des dalles blanches carrées si petites, toutes semblables. Pas de jaloux, pas de riches, pas de pauvres. Juste des vies. Ici, une photo quand même ; là, un ange blond, non, il est blanc ; plus loin, une primevère mauve ; là, des cailloux blancs.

 

Je suis le chemin tracé par le Petit Poucet.

 

J’attends, nous attendons, nous avons souri, nous avons pleuré, nous avons dit et redit : Pourquoi ? Trop tôt !

 

La journée a été longue, trop longue ; trois chocs en une seule journée, après une semaine, elle aussi, sans fin.

 

Là, devant nous, un grand damier vertical.

Sans fou, sans reine, sans roi.

Sans pion noir, sans pion blanc.

Sans …

 

Mais avec ce qui reste quand la vie s’est arrêtée de couler dans les veines.

 

Une case reçoit une urne,

Un enfant dépose une croix de bois de fortune,

Un foulard orange s’enroule.

Une plaque est vissée, une clé tombe, une vis roule ; comme pour nous dire, « Ne partez pas encore ».

 

Nous sommes restés un peu plus longtemps.

Mais pas trop…

L’heure du train, l’heure de l’avion, l’heure du départ venaient de sonner.

 

Maintenant à Rameaux et Toussaint, leurs pas fouleront les trois1cimetières de la ville.

 

Je n’ai pas besoin d’y retourner. Je leur parle, je pense à eux.

 

 

 

© 2013 - 32 Octobre

 

 

 

1 En faisant une recherche sur Google, je découvre qu’il y en a cinq dans ma ville. Trois accueillent nos disparus.

 

 

 

 

 

 

 

32 OCTOBRE

 

 

 

© 2013 - 32 Octobre

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Vous trouverez sur le blog de 32 Octobre "Jetons l'encre "   : 

 

un texte d'Eric Dubois ( à la date du 1 er Novembre 2013 ) dans le cadre des Vases Communicants de Novembre  2013  .

 

 

Lire le texte ici .

 

 

Plus d'infos sur les Vases communicants :


 

 

 

 

 

http://www.liminaire.fr/spip.php?article1148

 


 

La listes des blogs participant aux Vases Communicants de Novembre 2013 :

 


 

 

 

 

 

 

 

  http://rendezvousdesvases.blogs  

 

 

 

 

 

PRINCIPE DES VASES COMMUNICANTS :

 

 

http://www.facebook.com/group.php?gid=104893605886

 

« …pourquoi ne pas imaginer, le 1er vendredi de chaque mois, une sorte d’échange généralisé, chacun écrivant chez un autre ? Suis sûr qu’on y découvrirait des nouveaux sites… ».( François Bon)



 C'est le principe des vases communicants, un texte de l'un chez l'autre, un texte de l'autre chez l'un.
Les premiers auteurs à l'avoir fait sont François Bon avec son blog Tiers Livre et Jérôme Denis du blog Scriptopolis.

Commenter cet article

François Le Niçois 01/11/2013 08:36


Oui, le 32 octobre n'est pas loin du 1er novembre et à la lecture de ce texte qui me touche beaucoup ressurgissent les souvenirs de ma dernière visite dans un lieu de  mort :
http://vudubalcon.blogspot.fr/2013/07/christele.html