Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les tribulations d'Éric Dubois- Journal de poésie animé par Eric Dubois.

LE BLUES DU POETE

21 Février 2013, 17:07pm

Publié par ERIC DUBOIS

 

Le matin , je me lève avec une sorte de blues qui me fait comme un chewing-gum que je mâche avec indifférence et dont l'amertume va hanter toute ma journée.

Le matin, je me dis, ok , je suis un poète, c'est pas donné à tout le monde d'en être un , on écrit des belles choses, des vers inoubliables à graver dans le marbre des stèles funéraires. Et la journée se passe, quand on a quelque chose à faire, c'est bien, un métier, une occupation, du bénévolat, sinon c'est moins bien on regarde le temps passer à une terrasse d'un café et on essaie de refaire le monde qui tourne pas si rond que ça en écrivant à la sauvette un poème sur un calepin qu'on a toujours sur soi, dans le secret d'une poche. Le poète n'a rien à démontrer, rien à énoncer. Il écrit, en immersion dans le langage, au plus près des mots et au plus près de la langue native. Celle qui fait de lui un vieux chanteur de blues, un aventurier du verbe, un clown lyrique.

On ne prend toujours pas assez au sérieux, les poètes , on ne les comprend pas toujours, leur sensibilité oscille en sismographe nerveux et agité de soubresauts, de la joie à la tristesse, de l'exaltation au mutisme.

Il faut aimer la poésie pour ce qu'elle est. Fleur sans racines parfois qui cherche à pousser dans le terreau fertile du monde. Il faut aimer les poètes pour ce qu'ils sont. Ombres qui ouvrent les portes du temps. Gardiens aux clés magiques dont les mots guident les pas incertains.

 

 

Février 2013

 

ERIC DUBOIS

Commenter cet article