Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les tribulations d'Éric Dubois- Journal.

LES TRIBULATIONS D'ERIC DUBOIS

27 Octobre 2009, 17:47pm

Publié par ERIC DUBOIS

Eric Dubois aimerait écrire un roman plutôt court , un récit. Eric Dubois pense que l'écrire et plus tard le publier l'aidera à sortir de l'anonymat que tout poète connait quand il s'agit du grand public.
Un écrivain se doit d'écrire aussi bien des poèmes que des romans ou bien des essais. A notre époque, seul le romancier a droit de cité. On le lit plus facilement  parce que c'est un créateur d'histoire, un conteur.
Mais Eric Dubois ne sait pas. Parler de lui ? Ca peut paraître prétentieux et complaisant. Tout inventer? Eric Dubois n'a pas beaucoup d'imagination ! Pour lui l'imagination est une coquille vide s'il n'y a pas rapport au réel. Il est là, tapotant nerveusement, pourquoi nerveusement? Il est là, sur le clavier de son ordi, à essayer de camper des personnages ou tout du moins un protagoniste qu'il appelera Eric Dubois. Eric Dubois n'est pas content des lignes écrites. Ca commence bien pourtant! Il regarde machinalement sa fenêtre, le soleil, il entend les bruits des travaux, le vis-à-vis d'en face, des ouvriers sur le toit de l'immeuble. Il se souvient de tous les récits qu'il a pu écrire, avortés, abandonnés, oubliés, détruits. A seize ans, il se rêvait écrivain et écrivait des poèmes. Il n'a pas changé sur ce point.
Depuis une dizaine d'années, il publie des recueils de poèmes. Il sait qu'il va l'écrire ce roman. Toutes ces années de souffrance et de doute. Il sait comment il va commencer.
Les premiers mots."
Eric Dubois aimerait écrire un roman plutôt court , un récit.
Eric Dubois pense que l'écrire et plus tard le publier l'aidera à sortir de l'anonymat que tout poète connait quand il s'agit du grand public." Le sort en est jeté. Tout comme il a décidé de passer certains après-midi en oisif dépressif à la terrasse du café Au Père Tranquille,
face au Forum des Halles, à jouer à l'écrivain, un carnet à la main
et à parler aux jolies ou moins jolies inconnues.
Depuis quelques jours il met en ligne des vidéos sur Dailymotion et YouTube, des CV et clame dans un article sur un blog qu'il veut être célèbre. Cette méthode Coué réussira-t-elle? On peut bien entendu en douter. Certains vont rétorquer que seuls le talent et le bouche à oreille font accèder à la reconnaissance, d'autres parlent des médias
et des relations. De toute façon la Poésie souffre d'un manque de visibilité, avec des tirages confidentiels et un public limité à des universitaires, enseignants et poètes.
Octobre annonce un automne gris, intemporel. Une amie a filmé Eric Dubois en train de discuter avec un écrivain célèbre pendant une séance de dédicace dans une grande surface parisienne. La vidéo est diffusée sur le Net. Comme si le buzz faisait le succès d'un écrivain !
Il a beau discutailler avec le jury du Prix Apollinaire, se montrer courtois, sympathique, à l'écoute des autres, avec toujours une carte de visite dans la poche. Etre "reconnu" par certaines personnes, à force d'écumer le  Salon du livre,  le Marché de la poésie et moults mondanités...
Il faut être sérieux et écrire! Eric Dubois cherche pourtant à établir un réseau de connaissances et d'amis. A-t-il la bonne manière?
Pour vivre heureux, il faut vivre caché dit-on. Un jeune romancier lui a demandé un jour si l'anonymat ne le rendait pas triste. Il a répondu que non ,pas vraiment, un peu certes, mais pas tout à fait. C'est sa situation sociale qui le rend triste. Cette impression de ne servir à rien.
Mais Eric Dubois rebondit très souvent et doit son salut toujours à l'écriture, vaille que vaille. Et pourquoi ce besoin maladif de reconnaissance? lui dit-on très souvent. Il ne sait que répondre.


( à suivre)

ERIC DUBOIS


Lire l'intégralité du texte sur Francopolis ( Février 2010)

http://www.francopolis.net/rubriques/gueuledemotsDuboisEric2010.html

Commenter cet article