Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les tribulations d'Éric Dubois- Journal.

ELOGE FUNEBRE

22 Avril 2010, 13:01pm

Publié par ERIC DUBOIS

 

        439945.jpg

 

       Eric Dubois


(Photo de Johann Dit One )

 

 

Il est mort, le poète … comme le dit la chanson! Il est mort et on retiendra de lui sa bonté naturelle, sa générosité qu'il cachait par de la pudeur et une certaine réserve. Toute sa vie, il a essayé d'exprimer ses doutes, son mal-être, ses joies aussi, son espoir. Son arme : le mot. Car c'était un homme de mots. Au-delà du fait qu'il aimait se produire sur scène et être en contact avec le public, plus que tout, il aimait les mots, de façon ludique mais aussi métaphysique. L'écriture était le moteur de sa vie. L'écriture ne l'a jamais déçu même si ce n'était pas toujours facile pour lui de « dire » ; il voulait « dire » autrement et avait choisi la sobriété, un vocabulaire du quotidien, pour justement « dire » l'essentiel de tous les jours.


Toute sa vie, il a promu la poésie, la sienne et celle des autres. Il a essayé tous les moyens pour que la poésie ne soit pas ignorée des médias: a-t-il réussi? Il a écrit des articles pour des blogs, est intervenu dans certaines radios mais n'étant pas journaliste, il n'a pas réussi vraiment à interpeller la presse écrite généraliste et la télévision. Il s'est produit dans des centaines de scènes ouvertes, récitals des poésie, spectacles musicaux avec toujours le désir de partage, de communion avec le public, de pédagogie aussi. Il aimait « dire » et « se dire » sur scène car il savait que là il pouvait toucher un public plus large que celui de ses recueils, un peu plus confidentiel.


Il est mort le poète ! Cet éloge funèbre d'un poète fictif pourrait être le mien comme celui de bien des poètes de l'Hexagone ou d'ailleurs, qu'il soit subventionné par la DRAC ou le CNL, par des fonds privés ou pas subventionné du tout. Ni Rock-Star ni Star de Cinéma ni Romancier à succès ( ce dernier est rarement un poète ), il doit quand même continuer à vivre ( avec un métier annexe, un RMI …) et à écrire « dans le noir » expression entendue de la bouche de Marie-Claire Bancquart et à essayer de s'en satisfaire.




ERIC DUBOIS

 

 

Auteur de "C'est encore l'hiver" (Publie.net) , "Le projet", "Les mains de la lune", "L'âme du peintre" ( Encres Vives) , "Estuaires" ( Hélices), "Le canal", "Acrylic blues"( Editions Le Manuscrit) entre autres...


http://www.ericdubois.fr

http://ericdubois.over-blog.fr



NB : on peut retrouver cet article sur le Post.fr


http://www.lepost.fr/article/2009/02/01/1408137_eloge-funebre.html


Commenter cet article