Les tribulations d'Éric Dubois.

LABORATOIRE DU LANGAGE 93

29 Avril 2018, 19:09pm

Publié par Les Tribulations d'Eric Dubois

blancheur sonore du silence
étrave échouée
dans l'habitude

vivre né du chaos
intimide les gestes
appris du dédale

on se roule en boule
dans les turbulences
vives de la lumière

quelqu'un toujours
attend de regarder
la fin du jour

 

***

 

La nuit est comme

une mer douce

une mort

 

Un couloir lumineux

où vont les rêves

 

Une rue déserte caressée

par la pluie

 

***

 

Le point du jour qui demeure dans la nuit à venir et la lumière déclinante comme le début d'un rêve ou la promesse d'une vie.

 

***

 

J'ai deux visages : celui du néant et celui du bonheur oublié.
 
 
 
ERIC DUBOIS

Commenter cet article