Les tribulations d'Éric Dubois. Journal de poésie.

LABORATOIRE DU LANGAGE 80

24 Octobre 2015, 18:02pm

Publié par ERIC DUBOIS

Tout se délite- provisoire- attention de l'oubli- quelque chose à quoi on se rapporte- quel son?

 

***

 

Chaque étoile brille du sceau des mots .

 

***

 

Tout chemin est à prescrire dans l'écriture.

 

 

***

 

Le monde bruit des mots insolubles.

 

***

 

Comme délivrée du monde, la nuit est un chuchotement sibyllin.

 

 

***

 

Sous le joug de pensées mortes, la soustraction divise.

 

***

 

Tu penses au temps qui passe, cliché de surface, immobile station du monde.

 

***

 

 

Toute nuit est enchantement possible qui passe par l'oubli du monde

 

***

 

Obscur déteint sur l'eau et le sable.

 

 

***

 

C'est la lumière

un peu de lumière

entre nous

qui s'ouvre

à mesure

que nos bras s'ouvrent

 

***

 

Le poème est l'antichambre de l'écho, son paraphe éblouissant de lumière verticale.

 

***

 

Nous attendons tous quelque chose dans l'espoir d'y voir plus clair et plus serein .

 

 

***

 

Tout est centre du possible dans son épicentre.

 

***

 

Le langage est absence .

 

ERIC DUBOIS

Commenter cet article