Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les tribulations d'Éric Dubois. Journal de poésie.

LABORATOIRE DU LANGAGE 78

22 Avril 2015, 07:07am

Publié par ERIC DUBOIS

La pierre est sous l'arbre.

 

***

 

Tout est conscience du chemin.

 

***

Chaque point de fuite tente l'oubli.

 

***

L'amour donne au monde sa présence offerte.

 

***

 

Ecrire contre l'hégémonie du moi et pour la liberté du moi.

 

***

 

Poète : escalier des possibles dans le néant des mondes.

 

***

 

Poète : monde-moi à corps perdu dans l'arène.

 

***

 

Poète : faux naïf du monde, situationniste sans le savoir, décadent sublime qui sublime les mots.

 

***

 

Poète : clou dans la cheville du prisonnier, nerf agile du cervelet, mouton rebelle du troupeau.

 

***

 

Poète : extra-terrestre en pleine mutation post-surréaliste.

 

***

 

Ecrire c'est mettre le feu à la poudre des sensations.

 

***

 

L'objet de la littérature c'est le temps et ses permutations sensibles.

 

***

 

Folie égomaniaque :

Je suis votre poète par procuration, je suis le poète que vous rêvez d'être et je suis l'écrivain que vous auriez aimé devenir.

 

 

***

 

Je vous lèche le visage, je vous renifle les mains.

 

***

 

Le poème de la nuit s'écrit dans l'urgence.

 

***

 

La lumière dessine mon ombre.

 

***

 

Le temps éternise les instants.

 

***

 

Le soleil m'est une promesse d'abandon.

***

 

Tout a été dit, mais comment le dire?

 

***

 

Un écrivain c'est comment dire, comment le dire, comment l'écrire.

 

***

 

Il y a beaucoup d'écrivains qui n'ont rien à dire, ne trouvez-vous pas ?

 

 

***

 

Entendre :  la poésie ne se vend pas .

 

***

 

Un poète est condamné à l'estime mais pas au succès.

 

 

***

 

Le prisme du monde dans les reflets du langage.

 

***

 

La maladie du poète : le vers solitaire.

 

***

L'orbe du soleil traverse mes plaies.

***

 

La pierre efface le sable.

***

 

Je ne sais du monde que quelques bruits diffus.

 

***

 

J'écris dans une sorte de flou artistique.

 

***

Le deuil obscurcit le monde.

 

 

ERIC DUBOIS

 

 

Commenter cet article